fr de

Championnat du Monde de Mounted Games

Du 23 au 25 août 2010 au centre sportif des Evaux à Genève

4 e rang pour l’équipe suisse, une performance à la hauteur de leur talent.

Nous n’en avions jamais douté, les compétences techniques et physiques de nos jeunes Suisses leur permettent de rivaliser avec les meilleurs cavaliers du monde de Mounted Games.

En accédant pour la première fois, à la finale A, qui réunissaient les 6 meilleures équipes sur les 13 inscrites au 25e Championnat du Monde de Mounted Games, Louis Stéphane Ameller, Léa Rampini, Chloé Perret, Adeline Normand et Julie Weideli ont atteint l’objectif fixé par leur entraîneur Philippe Gargallo.

Equipe Suisse Mounted Games 2010 Genève

Soutenus par le public genevois et un fan's club venu de toute la Suisse, nos cinq cavaliers ont remporté deux des quatre sessions qualificatives.

Durant trois jours Philippe Gargallo était en constante effervescence et en symbiose avec ses protégés qui ont montré tant d’enthousiasme et une si belle harmonie avec leur monture tout en affichant une régularité maîtrisée au fil des 40 jeux de sélection. « Je ne peux que regretter les quelques fautes dues au stress, car des mouvements retenus engendrent forcément des erreurs de relais ou deposer ».

La finale s’est jouée le dimanche en deux manches. La Swiss Team s’est hissée à la 3e position en fin de matinée laissant rêver ses supporters.

« Nous avons même signé des autographes » s’exclament Julie et Léa.

Les 1ère et 2e places (Irlandais et Français) ainsi que 4e et 5e places (Suisses et Anglais) ont tenu le public en halène jusqu’au dernier des 23 jeux de la finale, les Belges rejoignant le 3e et les Allemands le 6e rang.

Ce résultat n’est pas le fruit du hasard mais d’une entente parfaite au sein de l’équipe, d’une année complète de préparation, de rigueur et d’attention particulière pour des poneys mis à contribution depuis le mois d’avril sur des compétitions internationales.

L’Association Suisse de Pony Mounted Games (SPMG) se réjouit de cette nouvelle expérience de stages de formation, de condition physique et de sélection qui ont préparé une quinzaine de compétiteurs durant les congés de Noël et de Pâques. Elle évoque le besoin urgent d'infrastructures d’accueil sporadique pour les poneys et cavaliers, moins onéreuses et ainsi accessibles à tout jeune confirmé de l’association. Elle adresse également un grand coup de chapeau à Christine Normand et à tout son comité pour l'organisation sans faille de cette manifestation.

Pour le comité de la SPMG, Véronique Weideli